Français English

Dernière mise à jour : 04-07-2016

cornemuse électronique électrique optique electronic bagpipes chanter practice bluetooth smallpipe biniou

a-pipes - Cornemuse électronique optique




Spécifications

  • Détection optique des doigts et de la fermeture des trous ; très grand réalisme : fausses notes et bruits de passage garantis ; parfaitement adapté à l'apprentissage.
  • Fonctionnement identique quelles que soient les conditions ambiantes. Pas de problèmes de doigts secs.
  • Dimensions et perçages identiques à ceux d'un chanter de cornemuse.
  • Fonctionne avec une seule pile 1.5V AAA ou une batterie rechargeable.
  • Son intégré proche de qualité HIFI : 44100Hz 12bits.
  • Volume réglable.
  • Gain de l'amplificateur réglable (x1 pour les écouteurs, x2 pour haut-parleur).
  • Métronome intégré.
  • Sonorités intégrées (vrais sons) : grande cornemuse des Highlands, practice pipe, smallpipe en LA, gaita en DO, gaita en SIb.
  • Tous les doigtés de la gaita, y-compris les 3 doigtés à trous à moitié bouchés.
  • Glissendo (sliding note) sur le LAb/LG.
  • Bourdons séparés.
  • Enregistrement et rejeu (un seul morceau).
  • Bluetooth 2.0 intégré.
  • Envoi des notes par bluetooth pour reproduction distante.
  • Alarme sonore en cas de batterie faible.
  • Mise en veille automatique quand on ne joue pas.
  • Grande autonomie (37H théoriques, en jeu ininterrompu). Mais seulement 1 à 3 heures si le bluetooth est utilisé.
  • Embouts amovibles optionnels pour jouer en position réelle sur poche.
  • Logiciel sur PC
    • Communique avec le chanter par USB ou par bluetooth
    • Permet de configurer finement le chanter
    • Permet le jeu à distance
    • Téléchargeable gratuitement
    • Pas obligatoire pour une utilisation nomade
  • Logiciel de configuration sous Android
    • Permet de configurer finement le chanter via l'USB
    • Nécessite l'adaptateur OTG USB
    • Interface non graphique pour le moment
    • Téléchargeable gratuitement
    • Pas obligatoire pour une utilisation nomade
  • Jeu à distance via USB ou bluetooth : dans ce cas, les notes sont jouées par un ordinateur distant. Les mêmes instruments sont alors disponibles, mais en qualité HIFI (44100Hz / 16bits). Chaque utilisateur peut à loisir y ajouter ses propres sons au format WAV, pour différents instruments, y-compris avec une qualité supérieure.
  • Plans CAD 3D téléchargeables gratuitement : chacun peut imprimer le boîtier et ses accessoires dans les matières et couleurs de son choix et même personnaliser leurs formes !



Enregistrement réel en sortie du a-pipes : métronome, gamme avec puis sans bourdons (cornemuse, smallpipe en LA, practice, gaita en DO, gaita en SIb).


Cliquez pour agrandir l'image
Le logiciel distant (cliquer pour agrandir)
Télécharger le logiciel distant pour Windows
Télécharger le driver USB pour Windows, si besoin (Windows XP notamment)


Forum



Prix de lancement

  • Le chanter en bois orange ou marron + embout pour baguette chinoise et embout pour souche de cornemuse (batterie et baguette non fournies) ; autosuffisant et prêt à jouer : 340 € net
  • Les écouteurs noirs sur enrouleur : 5 € net
  • Le câble mini USB coudé (extensible genre téléphone) : 6 € net
  • L'adaptateur micro-USB OTG pour smartphone android : 3 € net
  • La valise : 30 € net
  • Logiciel distant en téléchargement gratuit.


Informations, commande

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.



Mode d'emploi



Historique

    J'ai utilisé pendant 8 ans le technopipes et en ai été content, particulièrement quand j'ai vraiment su jouer de la cornemuse.

    En effet, si cet instrument a l'avantage de bien mettre en évidence les bruits de passage, son ergonomie atypique (des têtes de vis à la place des trous) est par contre un handicap lors de l'apprentissage.

    De plus il est très instable du fait qu'il n'est tenu ni par en haut, ni par en bas ; j'ai pu compenser cela en confectionnant une béquille supérieure, idée reprise de suite par le fabricant, avec ses remerciements.

    Je connais plusieurs sonneurs, dont des illustres, qui n'ont jamais réussi à s'en servir pour cause de doigts secs.

    Moi qui n'ai pas les doigts trop secs, je ne peux plus m'en servir après 20 heures, ou alors à l'aide de pommade pour les mains.

    Bref le technopipes est inutilisable par les débutants et pas idéal pour les autres ; de plus il est vraiment très cher.

    Je m'en suis bien rendu compte cette semaine où j'ai perdu le mien et envisagé d'en acheter un autre : le prix a presque doublé, les fonctionnalités n'ont pas évolué du tout ...

    J'ai fait le tour des technologies disponibles aujourd'hui et n'ai trouvé que des engins encombrants, tous plus chers les uns que les autres.

    Du coup, j'ai décidé d'étudier la faisabilité d'un tout nouveau concept : un circuit électronique qu'on enfilerait à l'intérieur de son propre chanter sans que rien ne dépasse et que rien ne se voit.

    • conservation des sensations habituelles
    • réalisme
    • possibilité de jouer avec la poche
    • stabilité de l'instrument (posé sur la cuisse ou en place dans la poche)

    La détection des doigts se ferait sans aucun contact : un détecteur optique dans chaque trou évaluerait si le trou est ouvert ou bouché ; les trous devront être parfaitement bouchés sans quoi la note ne sortira pas, comme dans la vraie vie.

    • pas de problèmes de doigts secs
    • parfaitement adapté aux débutants

    Le circuit sera doté à la fois d'une sortie jack et d'un bluetooth ; on pourra donc utiliser l'a-pipes de façon autonome avec une qualité audio au moins équivallente au technopipes ; on pourra tout autant faire jouer les sons à distance par un PC, une tablette ou un smartphone ; dans ce cas, la qualité audio sera supérieure puisque chacun pourra fournir ses propres notes.

    Dans cette configuration bluetooth :

    • pas de fil
    • possibilité de jouer en même temps que le logiciel de lecture de partition BagPipe (Windows/Linux/MacOSX) / AndroBagPipe (Andoid) / pocketBagPipe (IOS).
    • possibilité de jouer en même temps qu'un MP3 lu par un smartphone.
    • cerise sur le gateau : le logiciel distant sera bien capable un jour de dessiner les notes jouées sur une portée avec leur valeur et durée !

    L'utilisateur pourra préférer utiliser sa propre gamme, enregistrée par ses soins.

    • la gamme de son propre practice
    • la gamme de sa propre cornemuse
    • la gamme d'autres instruments (cornemuses en LA, gaeta, smallpipes, trad ...)

    L'instrument aura bien entendu un métronome intégré.

    Il saura aussi enregister et rejouer.

    Et par dessus tout, le prix devra être très raisonnable pour une fois !

Expérimentations

    Les expérimentations menées entre août et octobre 2015 ont conduit le projet initial à évoluer sensiblement.

    Le concept du circuit électronique enfilé à l'intérieur d'un vrai chanter est abandonné pour différentes raisons :

    • cela risque d'endommager le chanter à la longue,
    • le circuit électronique risque de se déteriorer à force d'insertions et de retraits,
    • les débutants ne possèdent pas de chanter (j'aurais du y penser plus tôt !),
    • le circuit, forcément positionné au centre du chanter, se trouve trop loin des trous ==> gros problème pour la détection optique envisagée,

    Alors qu'il suffirait de construire un tube spécifigue 100% identique à un vrai chanter.

    La technologie de détection optique a été très difficile à domestiquer, mais au bout du compte tout est au rendez-vous : grande réactivité aux ornementations, bruits de passages sans pitié, fausses notes en cas de trous mal bouchés.

    La qualité audio en mode autonome est tout à fait satisfaisante : gamme practice et cornemuse à base d'enregistrements réels, altérations en doigtés de fourche, bourdons débrayables, sons 12bits à 32000 Hz, volume réglable, le gain peut être doublé en cas de sortie sur haut-parleur.

    Le bluetooth fonctionne bien, tant pour la configuration à distance du a-pipes, que pour la reproduction audio déportée.

    Un logiciel permet sous Windows et Linux (MacOSX plus tard) de configurer et d'analyser le a-pipes via une liaison USB (prototype seulement) ou bluetooth.

    La consommation électrique du bluetooth s'avère importante. Le bluetooth n'est donc actif que sur demande et le reste seulement pendant une minute, sauf si une connexion avec le logiciel distant est établie pendant ce laps de temps.

    Hors bluetooth, la consommation électrique est de 78mA sous 1.3V (une unique batterie AAA) avec oreillette + volume à 80%. C'est un peu décevant comparé à mes premières mesures et mes ambitions, mais depuis, l'amélioration de la réactivité a eu un coût ...

    Avec une pile rechargeable AAA de 1800 mA, on pourrait théoriquement jouer pendant plus de 33 heures, en la vidant totalement, mais l'a-pipes s'arrêtera bien avant ==> à mesurer.

    Voici quelques photos du premier prototype et du logiciel optionnel de configuration à distance.

    Ce premier prototype intègre en décembre 2015 un circuit électronique gravé manuellement.

    Le second prototype lui succède une semaine plus tard ; il est tourné dans du bois de palissandre et intègre cette fois un circuit imprimé industriel. Les images le montrent brut, avant traitement de surface.

    Le 1 janvier 2016, ce prototype dit "V0", bien que totalement satisfaisant en intérieur est gelé en l'état : il n'évoluera plus et ne sera jamais décliné. Il a prouvé la faisabilité, démontré la grande qualité du son et la réactivité aux ornementations, mais ne fonctionne pas en lumière extérieure ni dans la pénombre ; sa consommation électrique est également trop grande.

    L'heure a donc sonné pour un prototype "V1" dont l'objectif, après remise à plat totale, est de fonctionner parfaitement en intérieur et en extérieur, ainsi que dans la pénombre ; il doit surtout diviser la consommation électrique au moins par deux.

    Le 5 janvier, le "V1" a atteint une partie de ces objectifs : fonctionnel autant en intérieur qu'en extérieur lumineux, mais aussi par faible luminosité - il lui faut tout de même un minimum de lumière - et la consommation électrique est passée dans un premier temps de 78mA sous 1.3V à 48mA avec oreillette + volume à 80%.

    A ce stade, avec une pile rechargeable AAA de 1800 mA, on pourrait théoriquement jouer pendant plus de 37 heures, en la vidant totalement.

    De plus, suffisamment de mémoire a pu être libérée pour pouvoir envisager d'embarquer en standard d'autres instruments que de la cornemuse et le practice pipe.

    Le 21 janvier 2016, l'ensemble est très satisfaisant, mais le fonctionnement n'est pas totalement systématique ; ce qui ne me gène pas vraiment, mais s'il s'agit de mettre ce chanter en vente, il devrait fonctionner toujours et partout, y-compris dans le noir absolu mais aussi sur une scène éclairée par des projecteurs, des stroboscopes ...

    Et surtout, je voudrais que le a-pipes puisse être transparent, ce que la technologie actuelle interdit.

    Bref, il faut encore évoluer. La solution, je la connais, toujours une technologie optique, bien plus sophistiquée.

    Succès total !!! un circuit électronique entièrement refondu pour cette technologie a été réalisé et assemblé ; le résultat est tout simplement parfait et dans toutes les conditions d'utilisation, y-compris le noir total.

    La consommation électrique a été optimisée et le bluetooth fonctionne bien et est devenu débrayable.

    Consommation = 49 mA quand on joue et 12 mA pendant les pauses ; donc on dépasse largement les 37 heures d'autonomie théorique. Avec le bluetooth, l'autonomie est par contre comprise entre une et trois heures.

    Une alerte "batterie faible" a été ajoutée (un petit bip toutes les 20 secondes, doublé puis triplé ... etc ... en fonction du niveau restant).

    Les sons du smallpipe ont été intégrés (merci à Jean-Pierre Viazzo).

    Le 4 mars 2016, le tout dernier problème à traiter a été levé : le jeu à distance via USB ou bluetooth. Cela a été difficile d'atteintre les performances temps-réel requises, mais c'est fait. Les quatres sons d'instruments fonctionnent ainsi avec une grande fluidité et une qualité audio parfaite !!!

    Le 27 mars 2016, les sons de la gaita en DO et de la gaita en SIb (merci à Anej Ivanuša) ont été intégrés avec le doigté gaita intégral, y-compris les 3 doigtés à trous à moitié bouchés.

    Mise en place du glissendo (sliding note) sur le LAb/LG.

    Le 6 avril 2016, premières ventes.

    Le 26 mai 2016, le son embarqué passe à 44100Hz.




Merci de votre visite. A bientôt.